Notre méthode

Combinant théorie et pratique, réflexion et action, pertinence et impertinence, nous proposons:
des ateliers, des formations, des accompagnements individuels ou d’équipe
et des recherches-actions participatives.

En animant des communautés de pratiques,
nous visons la co-construction de savoirs
et le développement du travail en réseau.

Pour qui?

Nos services s’adressent aux professionnel.le.s de la première ligne, enseignant.e.s, travailleur.se.s sociaux.ales, animateur.rice.s, éducateur.rice.s, formateur.rice.s, agents de services publics, acteur.rice.s de la vie associative. Nous travaillons avec les équipes ou en  réseau du même secteur ou de secteurs différents. Nous nous déplaçons dans les institutions.

Pour quoi ?

Notre objectif est de favoriser chez les acteur.rice.s de terrain un regard réflexif sur leurs activités, leurs parcours, leurs « épuisements », et de favoriser le développement d’outils adaptés aux publics “délaissés”.

Notre philosophie

Nos interventions sont élaborées afin que chacun y trouve sa place. Notre approche est socio-constructiviste. Les savoirs sont co-construits. Notre objectif est que chaque participant reparte nourri des idées échangées et davantage outillé dans sa pratique professionnelle et dans son travail en réseau.

Nous sommes attentifs à varier nos dispositifs afin que chaque type d’intelligence puisse être sollicité. Nous alternons des outils sollicitant la réflexion, l’introspection, la coopération, la créativité, le mouvement,…

Notre but est de permettre la valorisation des compétences de chacun et de favoriser la reconnaissance par les pairs dans une visée émancipatrice.

Nous nous voyons comme des facilitateurs. Nous accompagnons les groupes dans le développement de leur intelligence collective.

Nos références méthodologiques

Entre territoires apprenants, développement du pouvoir d’agir et documentation des transitions contemporaines. Voici quelques approches :

  • Le développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectifs (DPA PC) : avec le collectif de formation Al Andar nous souhaitons continuer à faire connaître et développer l’approche stratégique et interactionnelle du changement, mise au point par Yann Le Bossé à l’université de Laval au Québec, au bénéfice de tous ceux qui sont assignés à l’impuissance.
    Lire l’article  « Accompagner le Développement du Pouvoir d’Agir des Personnes et des Collectifs (DPA PC)« 

« La souffrance n’est pas uniquement définie par la douleur physique, ni même par la douleur mentale, mais par la diminution, voire la destruction de la capacité d’agir, du pouvoir faire, ressentie comme une atteinte à l’intégrité de soi. »

Paul Ricoeur
  • La méthode d’analyse en groupe s’ancre dans des récits de situations vécues par les participant.e.s et permet à chacun d’émettre des constats, de contribuer au débat et de co-construire l’analyse. Elle veille à prendre en compte les tensions entre différentes logiques à l’œuvre ainsi que les relations, les convergences et les divergences entre les différentes parties prenantes pour l’élaboration de diagnostics sociaux émergents.
    Lire l’article : « La méthodologie du diagnostic social dans le secteur de l’aide à la jeunesse : Un outil d’éducation permanente« 

« Les participants aux analyses en groupe ne sont pas interrogés ou interviewés par les chercheurs ; ils analysent directement eux-mêmes des situations ou problèmes qui les concernent avec les chercheurs et avec leur aide méthodologique. »

Abraham Franssen, Luc Van Campenhoudt et Véronique Degraef
  • L’approche systémique permet un regard multidimensionnel sur une situation. Elle prend en compte les interactions entre les individus dans leur environnement, leur contexte. L’usage d’objets flottants apporte un regard décalé sur les situations et facilite l’émergence d’un inédit.
    Lire l’article :  » Voi(e)x de femmes en exil : Sortir de l’invisibilité, être reconnues « 

« L’acte créateur ne se trouve pas dans la manière de trouver la solution, mais dans la manière de poser le problème. »

Claude de Jonckheere

Nos formations

Nous organisons des formations ouvertes au public en présentiel ou à distance. Celles-ci s’adressent en particulier aux professionnels de l’aide sociale, de la formation et de l’éducation. Basées sur notre expérience et nos recherches, ces formations sont interactives. Elles sont inspirées des pédagogies socioconstructivistes. Les participants y sont acteurs de leur formation et de celle des autres.

Accompagnement collectif à la demande

  • Soutien pour la préparation, l’animation et l’organisation de colloques, de rencontres, de forums ouverts, d’événements associatifs en présentiel, distanciel ou hybride (demander) ;
  • Formations sur mesure, in situ, d’intervisions, supervisions et d’accompagnement professionnel individualisé (demander) ;
  • Animation d’ateliers:
    • Initiation aux outils d’action communautaire (demander) ;
    • Pédagogie de l’alternance, outils et intention pédagogique
    • Accompagnement des jeunes qualifié.e.s NEET avec l’outil Cap’Pass (demander) ;
    • Lancer un projet avec le jeu du Motus (demander) ;
    • Réfléchir nos postures professionnelles avec le jeu rePaires (demander) ;
    • Animer un groupe en contexte difficile (demander).

Recherches participatives

En lien avec les territoires, à la croisée de nombreux partenariats, Le Grain anime des recherches participatives centrées sur le développement du pouvoir d’agir des personnes en situation précaire. 

Une spécificité de notre approche est l’implication des participant.e.s à toutes les étapes de la recherche, du choix du sujet à la diffusion des résultats en passant bien sûr par la construction de l’analyse. Ces processus sont non seulement intéressants pour leur contenu mais aussi pour le sentiment capacitaire qu’ils produisent sur les personnes impliquées dans la recherche.

Recherche